Journal Créatif : petit récap’ avant les exercices pratiques

Avant de piocher quelques exercices pratiques dans le fabuleux bouquin de Lucia Capacchione : The Creative Journal: The Art of Finding Yourself* pour les traduire, j’ai envie de faire un petit récapitulatif de toutes les consignes et tous les conseils donnés dans le premier chapitre !

  1. La naissance du Journal Créatif
  2. Tenir un journal créatif
  3. Les formes d’expression du journal créatif
  4. Utilisations du journal créatif
  5. Conseils pour la tenue du journal créatif
  6. Où tenir son journal créatif ?
  7. Tenir un journal créatif : à quel moment et à quelle fréquence ?
  8. Journal créatif : spontanéité.
  9. Journal créatif : honnêteté et intimité.
  10. Journal créatif : partage sélectif.
  11. Les fournitures du journal créatif.
  12. Vous relaxer avant d’utiliser votre « Journal Créatif ».

* Si vous aimez ce livre et souhaitez l’acquérir, vous pouvez passer par ce lien affilié. Cela me permettra d’acheter à mon tour de nouveaux livres à partager avec vous. Merci pour votre soutien ;-)

Gaia. Extrait de mon ‘journal d’artiste’. Techniques mixtes sur tissu apprêté. Format A5.

Art journal, journal créatif & carnet de recherches

Quand on commence à lire les blogs d’artistes anglophones, des ouvrages d’art-thérapie et de développement personnel, les termes d’Art Journal (journal d’artiste en français) et de journal créatif surgissent. A priori, on se dit qu’il s’agit de la même chose : un carnet où l’artiste en nous peut s’exprimer et surtout faire de jolis dessins avec ses tripes/trips.

Eh bien, non, c’est plus compliqué. Je vais même en remettre une couche et rajouter un autre terme pour l’occasion : le carnet de recherches. J’étais en train d’écrire un article sur l’art journal quand je me suis dit que je devais clarifier les choses et parler de ma vision du schmilblick. Je vais tenter de faire ça simplement :

  • Journal Créatif : un journal intime quotidien qui a pour objectifs la découverte de soi par l’art et l’écriture, et plus précisément par l’art-thérapie et l’écriture créative ; de débloquer et développer la créativité ; l’épanouissement et l’accomplissement de soi. N’appartient pas spécifiquement à un artiste. N’est pas destiné à être montré à un quelconque public. Ben oui, c’est le principe du journal intime.
  • Carnet de Recherches : un carnet à dessin dans lequel l’artiste y note ses idées, griffonne des ébauches de projets, croque scènes, objets, personnes, animaux, réalise des études diverses et variées (corps, positions, atmosphère, etc.). C’est un outil de travail personnel, une sorte de brouillon / brainstorming. N’est donc pas spécialement destiné à être montré à un quelconque public.
  • Art Journal : Sûrement la même chose qu’un carnet de recherches au départ mais qui avec le net, les blogs (journaux intimes publics), la mode, est devenu autre. Je le perçois comme un faux carnet de recherches car ce qu’on y trouve est souvent abouti et destiné à être montré à un public. J’aurais tendance à le voir à mi-chemin entre le journal intime et le carnet de recherches, mais en réalité, il s’agit d’avantage d’un nouveau support (j’ose le dire même si la chose est plus complexe :o)) pour réaliser roughs, dessins et peintures. Très en vogue actuellement. J’ai peut-être l’air de dénigrer comme ça, alors que l’art journal, c’est le bien. Je développerai le sujet dans un prochain article.

[Un arbre de vie. Tiré de mon carnet maison, commencé la semaine passée.]