Libérez votre créativité, semaine 4

Tortue. Aquarelle, crayons de couleur et feutre pigma.

Cette quatrième semaine de mise en pratique du livre Libérez votre créativité aura duré une bonne quinzaine de jours. Jour après jour, je la repoussais, incapable d’appliquer l’un des exercices demandés : se priver de toute lecture. Je dois me rendre à l’évidence, je suis accro à la lecture. Même si j’ai trouvé cela difficile, agaçant, ses arguments sont plein de bon sens :

« Se priver de lecture, c’est se plonger dans un silence intérieur, un espace que certains d’entre nous commencent immédiatement à remplir de mots nouveaux – des conversations, longues et banales, trop de télévision, la radio, compagne présente et bavarde. Souvent nous ne pouvons pas entendre, au-dessus des interférences, notre voix intérieure, la voix de l’inspiration de l’artiste. L’arrêt de la lecture nous oblige à porter un regard attentif sur ces autres polluants qui empoisonnent notre puits.
Si nous surveillons l’entrée des informations lues et en maintenons le niveau à un minimum, nous serons grandement récompensés de cette privation de lecture par l’émergence d’un nouveau courant. Notre propre art, nos propres pensées et nos sentiments vont libérer ce blocage et le faire sortir jusqu’à ce que notre puits fonctionne à nouveau librement.
Se priver de lecture est un outil très efficace, mais aussi très effrayant. Seulement y penser peut soulever une colère énorme. Pour la plupart des créateurs bloqués, la lecture est une addiction. Nous gobons les mots des autres plutôt que de concocter quelque chose de notre cru. »

J’ai également été assez irrégulière dans l’écriture de mes trois pages du matin. Pourtant, à chaque fois que je les ai faites, l’effet positif sur mon travail a été immédiat.

Je pense que même si j’ai retrouvé un bon rythme dans ma peinture, je ne devrais pas être aussi inégale dans la pratique de cette méthode. Si la machine est à nouveau en marche, elle a besoin d’être huilée régulièrement. Et je me méfie de ces phases intenses qui précèdent souvent des moments de vides artistiques.

Allez, je me remotive pour la 5ème semaine !

Semaine 1
Semaine 2
Semaine 3

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

Une réflexion au sujet de « Libérez votre créativité, semaine 4 »

  1. Cela fait un bon bout de temps que j’ai mis en pratique la méthode de Julia Cameron. Je me souviens que me priver de lecture a été très dur. Actuellement, je pratique la source de la créativité. Pour moi le plus difficile des outils, sont les RDV d’artistes. Je trouve toujours un moyen de leur poser un lapin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *