Libérez votre créativité, semaine 2

Cette semaine, j’ai poursuivi les exercices du livre de Julia Cameron. Sûrement avec un peu moins d’enthousiasme pour les trois pages du matin qui sont parfois devenues des pages du soir. Je les ai tout de même toutes écrites. J’ai pu ainsi constaté combien j’étais moins active lorsque je tardais à les faire. Logique puisqu’elles me permettent de focaliser mon attention sur la journée qui s’annonce. J’ai commencé naturellement à y noter des objectifs quotidiens et cela m’a permis de m’y tenir. J’y parviens bien mieux que lorsque je me dis vaguement : « tiens, faut que je fasse ceci ou cela prochainement ». Comme je l’ai dit la semaine passée, les trois pages permettent également d’exprimer une bonne fois sur le papier les petits soucis qui tournent dans notre tête. L’esprit passant ainsi plus facilement aux choses constructives.

Bref pour résumer, je me rends compte que l’exercice des trois pages me permet :

  • de fixer mon attention sur le présent,
  • de fixer mes intentions dans ce présent / de me fixer des objectifs à court terme pour les atteindre plus facilement,
  • de dissiper mes jacasseries mentales pour me concentrer sur l’essentiel,
  • et simplement d’agir !

Bilan de la semaine 2 : finalisation d’une aquarelle, reliure et réalisation d’un carnet d’artiste, réalisation de 6 peintures et nombreuses recherches. Je trouve encore le rythme un peu mou, je suis satisfaite de certaines réalisations et d’autres beaucoup, beaucoup moins. Mais comme dit l’auteur : la créativité est parfois spasmodique. Et c’est tellement vrai !


[Improvisation, une déesse cornue. Tiré de mon carnet maison, commencé la semaine passée.]

Publié par

Libellune

La nature et l’art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

5 thoughts on “Libérez votre créativité, semaine 2”

  1. C’est vraiment chouette de lire ta progression ! ^-^
    Pour toi aussi elles sont devenues les « pages du soir » ? LOL Je suis d’accord que c’est beaucoup moins effectif ! D’un autre côté, j’ai remarqué que je me souvenais beaucoup mieux de mes rêves (ce qui m’arrange aussi !).
    C’est drôle j’ai remarqué (comme toi) que j’y notais de plus en plus de choses sérieuses. Il y a toujours les petites préoccupations de la journée mais s’y ajoute de véritables réflexions. Je trouve que cela prend une direction très intéressante bien que niveau créativité ce ne soit pas encore ça ^^’. Mais ça viendra ;-D.

  2. Merci à toi de partager un peu la tienne ;) Je suis sûre aussi que ça viendra, le fait que tu fasses les pages du matin, le soir, en est la preuve :-p Ce week-end, je sentais que j’étais en pleine résistance, j’ai glandé misérablement, pleine de culpabilité. Et ce matin, j’avais la pêche. J’avais compris pendant la nuit que je devais y aller par étape et que pour l’instant, j’avais envie de peindre pour moi :)

  3. Je suis tout à fait d’accord avec ton billet. J’ai commencé « les trois pages du matin » depuis dimanche et, cela couplé à ma volonté de tout donner à mon art et mes projets, je me trouve plus efficace… c’est léger mais la différence est bien là!

    J’aime beaucoup ta déesse by the way!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *