Hécate, une déesse insaisissable

Cela faisait longtemps que je désirais représenter Hécate. Mais je la trouvais insaisissable. J’ai laissé quelques toiles et aquarelles inachevées. Et puis j’en ai parlé à mon amie Moryane et cela m’a permis de me laisser aller à dessiner cette incroyable déesse grecque. C’est sans prétention, et malgré quelques défauts dans le dessin, j’aime le résultat, je l’ai réalisé presque d’un seul trait. Ce n’est qu’un début et j’espère en faire quelques toiles.

Hécate, dessin à l'encre sur papier aquarelle (13 x 18 cm)
Le dessin scanné

En cours de réalisation

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

6 réflexions au sujet de « Hécate, une déesse insaisissable »

  1. Je trouve tres interessant que tu l’aies vue en « negatif », ca lui va à merveille, elle n’en est que plus mystérieuse. Très belle interpretation…

  2. Remarque quand tu la saisis t’en prends plein la gueule !
    Ton interprétation est très adaptée à sa nature , c’est tes beau.

  3. Merci Françoise. Elle te fait grave évoluer, et c’est sans concession, tu dois être prête et assez mature pour relever les défis que tu cherches par son biais. Sinon en effet, et v’lan dans ta face (jusqu’à ce que tu saisisses les subtilités). Au final, ce n’est que du positif :o) Mais bon, c’est une vision perso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *