L’Art Vert, c’est chouette !

Aquarelle issue du commerce et encre fabriquée de mes blanches mains à partir de ressources végétales

Le mode de vie que mon compagnon et moi-même avons choisi il y a deux ans a eu un impact sur ma peinture. Après ces deux années passées en contact permanent avec la nature, il était logique que je veuille appliquer notre mode de culture « propre » à mes techniques de création, tout en douceur. C’est un vaste sujet qui m’a conduit sur de nombreux chemins, en passant par de multiples prises de conscience.

J’ai confectionné un certain nombre de peintures « propres ». Je me suis largement documentée sur l’impact des matériaux à la fois sur notre santé et notre environnement, et ce, en prenant en considération les nombreuses contraintes inhérentes aux couleurs naturelles. Aujourd’hui j’ai envie de partager cette compilation d’informations et mes expériences qui en découlent à travers un e-book et pourquoi pas de petits ateliers en ligne. C’est un projet en cours, parmi d’autres que j’ai choisi pour l’occasion de laisser de côté, et qui je l’espère verra le jour à la rentrée.

« Miaou ! » (ça veut dire à bientôt en chat-huant)

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

14 réflexions au sujet de « L’Art Vert, c’est chouette ! »

  1. Oh mais c’est génial !!! C’est super généreux de vouloir partager tout ça ! Ca m’intéresse énormément ! (moi la seule encre avec laquelle je travaille, c’est l’encre de chine que je « fais » avec les pins compacts)

  2. Oui ! J’ai eu plusieurs témoignages, dont le tien, et celui de Lan (sur tambour), donc j’apprécie beaucoup d’en apprendre toujours plus. Mais personnellement je préférerais tester des encres qu’en créer, j’ai pas trop le courage… (sauf la galle de chêne, mais j’ai pas trouvé de recette)

  3. Ah bon ? Je dois avoir une ou deux recettes pour celle-là (je les cherche et je te mp) mais je n’ai pas encore testé parce que je n’ai pas trouvé de noix de galle chez moi l’an passé. Je vais finir par en acheter pour essayer. En revanche, j’ai quelques gros stock d’encre violette (et peut-être deux-trois fioles de sang de dragon), et comme je n’utiliserai jamais tout ça j’en mettrai sans doute en vente à la rentrée sur libellune.com ou si je passe sur Paris, je pourrais toujours t’en passer une fiole à l’occasion :)

  4. Justement j’attendais ton encre violette, top ^^

    Pour la galle, j’ai la chance d’en avoir trouvé plein dans la forêt chez mes parents cet automne.

  5. c’est splendide
    et c’est un chemin très enrichissant
    que tu ouvres là ….
    j’admire ta capacité à vivre si pleinement en harmonie avec tes convictions et je suis impressionnée de la qualité des encres que tu confectionnent, car je me doute que cela ne doit pas être simple!

    j’espère que ton projet verra le jour :)

  6. Merci Eloa, j’espère aussi, ça risque de prendre plus de temps que je ne pensais, j’ai encore des surprises avec les encres… Mais quoiqu’il arrive, j’aimerai bien le mener à terme :)

  7. Tient c’est un sujet sur lequel je me suis penché lors de ma récente « recherche de direction » (on va appeler ça comme cela -on connait tous ça je pense…). J’ai testé des décoction de plantes et des jus pour remplacer des peintures
    .. Puis je me suis perdue et j’ai choisi une autre voie.
    Félicitation à toi d’avoir persévérer ce n’est pas toujours facile de changer ses habitudes surtout dans le domaines de la création où on rencontre déjà assez de freins comme ça.
    J’ai hâte de découvrir plus de tes nouveautés !

  8. Je suis en « transition » on va dire ;) Je vais continuer à utiliser mes tubes d’acrylique jusqu’au dernier (les mettre à la poubelle serait stupide) mais je n’en rachèterai plus, j’en fabriquerai :o). Jouer aux apprentis sorciers de la couleur est déjà un défi artistique et créatif en soi :)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *