L'Atelier de Libellune

Artiste inspirée par la nature, le folklore, le petite peuple : peinture, illustration, photographie, filage, feutrage, tissage…

Comment teindre la laine (toisons, rubans et fils) ?

On me demande souvent quel type de teinture j’utilise pour mes laines. Voilà moins de trois ans que je teins pour le filage et le feutrage, je reste amateur dans ce domaine mais je veux bien partager ma façon de procéder et ce que j’ai appris dans les bouquins, sur les sites, sur youtube, et surtout avec mon amie Ama Yaga qui a un don particulier pour peindre la laine.

Voici les teintures que j’utilise pour la laine, la soie, l’angora, le mohair, le nylon, etc. :

  • Les peintures sur soie et laine étuvables.
  • Les teintures acides.

Il est également possible de réaliser des teintures végétales mais j’ai bien trop peu d’expérience avec elles pour en parler. Je m’y mettrais probablement sérieusement un de ces jours, ce n’est pas l’envie qui me manque.

teinture

Ici, j’ai utilisé à la fois des peintures sur soie et des teintures acides.

  • Les peintures sur soie et laine étuvables

Attention, choisissez les peintures étuvables et non les thermofixables, ces dernières se fixent à l’aide d’un fer à repasser. Mauvaise idée sur la laine…

De toutes les teintures que j’ai essayées, c’est sûrement celles qui donnent les couleurs les plus lumineuses et profondes. Je me fournis sur une boutique française sur le net, Aubijouxlasoie et parfois à Paris, chez Shop Text Ponsard qui se trouve à côté de Rougié & Plé dans le 3ème arrondissement.

Ces peintures/teintures sont liquides.

Voici comment procéder :

  1. Je fais tremper ma laine (propre) à teindre dans de l’eau vinaigrée pendant au moins 30 mn : je remplis une bassine d’eau à température ambiante et je verse un bon verre de vinaigre d’alcool, j’immerge totalement la laine. Si elle remonte, et elle le fera, appuyez délicatement mais sûrement jusqu’à ce qu’elle soit complètement mouillée.
  2. J’essore ma laine toujours délicatement, puis je l’installe sur la table, dans un petit plateau prévu à cet effet, je l’étire doucement pour que la teinture puisse prendre partout.
  3. J’enfile mes gants, un tablier, je prends soin de protéger la surface sur laquelle je vais travailler. Attention aux éclaboussures, choisissez bien l’endroit où vous allez procéder.
  4. Dans des verres destinés uniquement à la teinture, je dilue une petite quantité (commencez par un fond de verre puis remplissez un quart d’eau vinaigrée, voyez ce que cela donne, ajustez eau ou teinture) de la peinture pour soie dans un peu d’eau vinaigrée (l’eau dans laquelle la laine à teindre a trempé) puis, à l’aide d’une grosse seringue, je verse ce mélange sur ma laine. Je dilue plus ou moins en fonction de la nuance que je souhaite.
  5. Je tapote la laine pour faire pénétrer la teinture dans la fibre.
  6. Avant de disposer la laine dans le panier vapeur, si je veux éviter que les couleurs ne se touchent et ne se mélangent entre elles, j’enroule ma laine dans du film cuisson micro-ondes.
  7. Ensuite, je cuis la laine pendant 25 à 30 mn à la vapeur (dans un panier vapeur en bambou ou dans un cuit-vapeur électrique, on peut également utiliser une cocotte mais je ne pourrais pas en parler, je ne l’ai jamais fait ; il est possible d’utiliser un micro-ondes dédié uniquement à la teinture mais cela a tendance à assécher la fibre, je l’utilise seulement pour la laine que je dédie au feutrage et dans ce cas je place ma laine dans une « cocotte à micro-ondes » et je fais 3 séries de 3 mn en faisant une pause de 5 mn entre chaque. Puis j’ouvre la « cocotte » et je laisse refroidir tranquillement… Je précise : tout ces ustensiles doivent être dédiés exclusivement à la teinture et ne plus servir pour les aliments). 30 mn pour le bleu.
  8. Une fois les 30 mn terminées, je verse tout de suite la laine dans une bassine et je la laisse refroidir complètement. C’est une étape importante, ne soyez pas tenter de la sauter car il faut éviter les chocs thermiques (feutrage) et puis la laine va continuer à « cuire » et fixer la couleur, ça vous évitera des dégorgements trop importants.
  9. Une fois refroidie, je la rince à l’eau claire, puis je l’essore délicatement et je la mets à sécher sur un étendoir.

Il faut procéder délicatement et ne pas cuire trop fort ni trop longtemps la laine qui s’abimerait. Attention au choc thermique et au frottement qui feutreraient la laine.

J’utilise ces marques :

Je crois que les Knazieff sont un peu moins chères que les Dupont, mais ces marques fabriquent des teintures excellentes toutes les deux. Il existe d’autres marques comme Sennelier ou Tobasign mais je ne peux pas en parler, je ne les ai pas essayées.

  • Les teintures acides :

Pour fixer la couleur sur la laine, il est nécessaire d’utiliser un produit acide comme le vinaigre blanc ou le sulfate d’ammonium (comme pour les teintures sur soie). C’est le mordançage. C’est la raison pour laquelle on appelle cela « teinture acide ».

panier-laine-teinture

Les Easifix All in One Dye.

Ces teintures donnent des couleurs pétillantes ! Je les aime beaucoup. Elles se présentent sous forme de poudre à diluer dans de l’eau, c’est finalement comme les peintures sur soie, sauf qu’il faut verser un peu d’eau chaude pour dissoudre les cristaux correctement, puis rajouter plus ou moins d’eau vinaigrée en fonction de la nuance désirée. Pour vous donner un exemple,  je prends la teinture en poudre avec une cuillère à café, j’en prends une pointe et je vers un tout petit peu d’eau chaude, puis je remplis moins d’un quart de verre à l’aide de l’eau vinaigrée. Je rajoute de l’eau vinaigrée en fonction…

Mettez vos gants avant de procéder, il est également recommander de porter un masque à poussière avant d’utiliser ces poudres colorantes.

Vous pouvez également en faire des teintures-mères si vous préférez les utiliser liquides. Dans ce cas, basez-vous sur le tutoriel des Greener Shades donné plus bas. C’est le même principe.

Les prix des teintures acides sont attractifs.

  • Jacquard : sûrement mes teintures acides préférées. J’en achetai sur une boutique internet française mais hélas elle est aujourd’hui fermée. Le choix des couleurs est large, il en existe 40 différentes. Il est possible de commander aux USA, mais dans ce cas attention aux frais de douane.
  • Easifix All in One Dyes : c’est mon amie Kundry qui m’a fait découvrir le site de Heidifeathers sur etsy pour sa laine à feutrer mais aujourd’hui, je n’y achète plus qu’occasionnellement des teintures et des aiguilles à feutrer. Le choix des couleurs se limitent à 23 mais elles sont belles et j’aime beaucoup m’en servir.
  • Silk Color teinture pour soie (Marabu) : je ne l’ai utilisée qu’en bain de teinture et je dois dire que la couleur est parfaite. Très belle, profonde et lumineuse. Dommage que Marabu ait cessé de proposer ses peintures étuvables car le rendu était superbe.
  • Eurolana Dyes : les teintures de World of Wool. Le choix des couleurs est très limité : 11. Cela dit, il vous est toujours possible de faire des mélanges. Je ne les trouve pas particulièrement géniales, je préfère les autres marques.

Et les dernières et non des moindres :

  • Les teintures acides éco-responsables : Greener Shades. Je les achète sur le site français de Maco Mérinos. MaillaM’art a créé un tutoriel qui explique comment faire une solution-mère à utiliser comme les teintures sur soie. Les Greener Shades sont formulées sans métaux lourds et donc respectueuses de l’environnement (elles sont conformes aux normes de l’Organic Trade Association pour le traitement des fibres bio). Il existe 9 couleurs que l’on peut mélanger entre elles pour obtenir une infinité de nuances. J’ai réalisé de très belles teintures avec les Greener Shades, néanmoins j’ai des difficultés à obtenir les couleurs que je souhaite par mélange.
fil-de-hippie

Fil teint au pinceau avec des Greener Shades.

Je complèterai bientôt cet article en donnant une liste des livres et autres ressources qui m’ont aidée.