Le parent critique et l’enfant intérieur

Extrait du bouquin de Lucia Capacchione : The Creative Journal: The Art of Finding Yourself. Traduction Libellune.

Le parent critique et l’enfant intérieur

Fermez les yeux et remontez dans vos souvenirs d’enfance et d’adolescence. Demandez-vous :

    • Quels sont les messages négatifs, critiques et dévalorisants, que j’ai reçus lorsque j’étais enfant et adolescent ?

Rappelez-vous des paroles que les adultes, parents, enseignants et autres figures d’autorité vous ont dites et qui ont entamé votre estime de soi. Quels messages vous ont fait vous sentir pas à la hauteur, bon à rien, indigne d’être aimé, mauvais et associés à la honte et à la culpabilité ? Rejouez ces messages dans votre esprit, tels que vous les aviez entendus, c’est-à-dire : « Tu es vraiment stupide. Ne peux-tu jamais rien faire de bien ? » ou « Tu es le gamin le plus désordonné au monde. Regarde ta chambre ! » ou encore « Gamin, tu es gauche et maladroit. Tu n’arriveras jamais à rien. »

_____________________________________________________

Divisez la page verticalement en deux parties égales.  Vous devrez écrire un dialogue en utilisant votre main droite et votre main gauche. Commencez dans la colonne qui est du côté de votre main dominante, la main avec laquelle vous écrivez. Intitulez cette colonne : critiques. Puis écrivez tous les messages de dénigrement tels que vous vous les rappelez, comme si vous étiez en train de transcrire un enregistrement (comme dans les exemples ci-dessous).

_____________________________________________________

À présent, relisez les messages désobligeants. Permettez-vous d’éprouver votre réaction instinctive à l’écoute de ces messages aujourd’hui. Puis, prenez un stylo ou un crayon dans votre autre main (non dominante, celle avec laquelle vous n’écrivez pas habituellement) et intitulez l’autre colonne : réponses.  Vous pouvez écrire normalement ou en capitales, selon votre préférence. Ensuite, répondez à chaque critique, en exprimant ce que vous ressentez maintenant, en lisant ces assertions. Répondez-y comme si vous le faisiez de vive voix. Utilisez votre main non dominante pour répondre.

_____________________________________________________

Sur une nouvelle page, en utilisant à nouveau votre main dominante, celle avec laquelle vous écrivez habituellement, exprimez ce que vous avez ressenti en créant ce dialogue main droite/main gauche, entre vos voix critiques de l’enfance, de l’adolescence et vous-même, tel que vous êtes aujourd’hui. Qu’avez-vous ressenti en entendant à nouveau ces critiques ? Qu’avez-vous ressenti en écrivant avec votre main non dominante ? Avez-vous réellement réussi à y répondre ? Si ce n’est pas le cas, qu’en est-il ?

_____________________________________________________

    • Utilisations : Cet exercice peut vous aider à remonter aux racines de vos sentiments de faible estime de soi et à y faire face. Cette perception négative que vous avez de vous-même, vous pouvez littéralement la déraciner. Commencez en libérant une partie de la colère et de la juste indignation que vous avez probablement ressenties lorsque vous étiez enfant ou adolescent, mais que vous n’avez pas pu exprimer à l’époque. En y répondant aujourd’hui, vous contrecarrez la nature destructive de ces voix critiques qui vivent en vous, comme de vieux enregistrements sur bandes magnétiques. Vous pouvez effacer ces vieilles cassettes en réenregistrant par dessus des messages pleins d’amour et constructifs pour vous-même, qui renforcent l’estime de soi et le pouvoir créatif. (Voir « Nurturing Myself exercise » – à traduire prochainement-, page 94).

Note : Cet exercice nécessite généralement d’être effectué plusieurs fois. Chaque perception négative de soi doit être traitée. Ces messages agissent sur votre estime de soi depuis des années, ils ne seront pas bannis du jour au lendemain. Toutefois, les bénéfices sont considérables. Cet exercice et le suivant (à traduire prochainement) sont les plus puissants que je connaisse pour surmonter les blocages créatifs.

Photo : https://unsplash.com/@paige_cody

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.