Cthulhu à paillettes et autres filés main

Pour ceux qui ne me suivent pas sur Facebook, voici quelques fils réalisés depuis fin janvier. Ils sont tous issus de nappes que j’ai cardées sur ma petite cardeuse à rouleaux « hero » de Woolmakers. J’ai longuement hésité avant de l’acquérir ne connaissant personne autour de moi l’ayant essayée. J’aurais du la prendre plus tôt car j’en suis très satisfaite. J’ai pu m’amuser à teindre une nappe (la verte et bleu canard), j’ai été étonnée de voir qu’elle n’était pas feutrée et surtout les agréables nuances qu’on pouvait obtenir par ce procédé.

Ces nappes et ce fil ont été réalisés pour le thème halloween du forum tricotin. Au départ, j’avais choisi le thème « pointillisme » mais il faut croire qu’une partie de moi avait envie d’explorer le thème d’halloween (je ne m’en lasserai jamais). Je trouve à ce fil un petit côté « cthulhu à paillettes ». Je pense qu’il finira en col tissé. Il est ultra moelleux, dodu et très très doux.

La fameuse nappe qui a été teinte après cardage. J’adore ses nuances.

Pour la nappe suivante, j’ai utilisé un mélange de fibres déjà teintes avec du bel alpaga roux. Ce n’est pas mon style de couleurs habituellement mais j’ai compris après coup d’où venait mon inspiration, voir la photo sous celle du fil terminé.

Ça, c’est une nappe que j’ai réalisée pour mon amie Annelise, composée essentiellement de fibres déjà teintes (wow et Bart & Francis), et un peu de mes propres teintures également.

Là, l’inspiration est claire : framboise-chantilly ! J’avais envie de teindre des nepps et du nylon pour les mélanger à de la laine d’un joli blanc crémeux : le polwarth. C’est sûrement la laine que je préfère avec le BFL. Mais je radote, j’en ai déjà parlé ici.

Ce fil-là est un cadeau à mon amie Julie. Je l’ai retordu avec un fil du commerce kid mohair et soie.

Et voici ma petit cardeuse mignonne et surtout fort utile !

Un lutin au jardin

Le petit dernier. Jean-Claude Poilu, le bien nommé. C’est un gentil lutin à la barbe douce et soyeuse, un peu rêveur. Il adore son métier. Il est jardinier. Il fait pousser les plantes grâce aux sorts qu’il invente. D’ailleurs, il a dans sa jolie besace un carnet pour les écrire et une fiole de poudre de perlimpinpin pour les mettre en pratique. Bienvenue dans ce monde cher lutin et bonne route vers ta nouvelle maison !