Fils n° 10 bis, 17 & 18 : rien que du doux

Je ne m’attarderai pas sur le premier fil (sur les 2 dernières photos, le fil noir) car c’est une suite du fil n° 10. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, je numérote mes fils du petit défi que je me suis lancée : 1 fil par semaine. Je ne suis pas très rigoureuse dans les mises à jour du blog, néanmoins je m’applique à réaliser au moins un fil par semaine quoiqu’il arrive.

On pourrait penser que mes retors en spirale tournent un peu à l’obsession. Je dois avouer que je suis particulièrement fan du retors au fil de soie et du rendu une fois tissé.

Ceci dit, je voudrais m’essayer au tail spinning prochainement, probablement avec les jolies bouclettes de cotswold roses et violettes en photos ci-dessous…

Fil n° 17 : je ne sais pas si la couleur plaira à ma nièce, disons que j’aurais essayé d’approcher des teintes qu’elle aime (le kaki)… Si c’est moche, Samantha, tu pourras te servir de ta future écharpe pour descendre les poubelles :D Difficile de teindre dans des couleurs qu’on n’aime pas soi-même. Du coup, je ne sais pas vraiment si le fil est digne d’intérêt. Une chose est sûre, il est très doux. J’y ai mis du mérinos, du BFL, de la soie, de l’alpaga, du chameau, du lama, de l’angora et beaucoup d’amour. Je l’ai retordu au fil de soie. Il ne reste plus qu’à passer le tout sur le métier à tisser. Affaire à suivre.

Fil n° 18 : un pur nuage de douceur : bébé alpaga et soie. J’avais déjà réalisé un fil à partir de ce mélange et j’avais été à la fois déçue par ma teinture et par le fil lui-même : trop lourd en deux brins. Cette fois, j’ai réussi à avoir une teinte qui me plait davantage et un fil beaucoup plus léger grâce au retors au fil de soie et au cardage. La lumière n’était pas géniale pour prendre ce fil en photo (sa couleur est beaucoup plus douce, plus tendre) et je n’ai pas eu la patience d’attendre le retour du soleil qui est finalement venu en milieu d’après-midi. Trop tard, il était déjà sur mes aiguilles. J’ai réalisé un petit col tout doux pour un bébé. Je crois qu’il m’en reste suffisamment pour tricoter un bonnet. 140 mètres pour 120 grammes.

IMG_9337 IMG_9339laine-kaki IMG_9344 IMG_9348 IMG_9368 IMG_9383IMG_9370IMG_9420 IMG_9425

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

3 réflexions au sujet de « Fils n° 10 bis, 17 & 18 : rien que du doux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.