Hiver et créativité

esprit-hiver« Temple intérieur ». Aquarelle, crayons de couleur et retouches numériques pour cette version. Illustration pour les nouveaux cours de Christophe du site Reiki Dojo, intitulés Temple Intérieur.

L’esprit au cœur de l’hiver, c’est le titre d’un article que mon amie Gaïa Lunerousse a partagé sur son Facebook. Il vient de ce site, et je copie colle un extrait, histoire d’en garder une trace avant qu’il ne disparaisse dans les méandres du net.

« Quand les jours raccourcissent et que la pénombre s’installe, notre psychologie change. La créativité, mais aussi le besoin d’intimité et la réflexion, se renforcent. »

C’est ce que j’ai pu observé depuis que nous nous sommes installés à la campagne. Au fil des saisons, nos activités changent et nous nous y adaptons naturellement. Mes moments favoris de l’année sont l’automne et l’hiver. C’est là où je me sens le plus créative, tournée vers l’intérieur, bien au chaud dans mon atelier avec mes chats !

Voici l’extrait :

L’esprit au cœur de l’hiver

Les jours raccourcissent. Au lever, il fait encore nuit. Le soir, à la sortie du bureau, tout est obscur. C’est bien souvent alors une période de déprime. Sans entrain, nous nous installons devant le téléviseur dans l’espoir d’y trouver quelque distraction.

Et pourtant, des expériences récentes suggèrent que notre cerveau sait tirer parti de l’obscurité. Lorsque la lumière décline, notre imaginaire s’éveille, nos affects se modifient et nous apprécions mieux le calme. C’est ce qu’ont constaté des chercheurs de l’Université de Hohenheim en Allemagne. Ils ont exposé des étudiants à des environnements de travail (salle de classe, bureau avec ordinateur) dont ils faisaient varier la luminosité. Une luminosité faible correspondait à une intensité de 150 lux (pénombre d’une pièce à vivre), une luminosité moyenne correspondait à 500 lux (un appartement bien éclairé) et une luminosité forte à 1500 lux (spots puissants, éclairage de stade). Les psychologues proposaient alors aux participants de réaliser plusieurs tâches de créativité. […]

Nicolas Guéguen (enseignant- chercheur en psychologie sociale à l’Université de Bretagne-Sud, et dirige le Laboratoire d’Ergonomie des systèmes, traitement de l’information et comportement (LESTIC) à Vannes).

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

6 réflexions au sujet de « Hiver et créativité »

  1. Superbe bien sûr, comme toujours! Je continue de rêver d’avoir une de tes belles sur mon mur un jour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *