Premières teintures : à pas feutrés

Le câble USB de mon appareil photo ayant rendu l’âme, j’ai pris les photos avec mon téléphone portable. Bref, elles sont pourries, les couleurs piquent un peu les yeux mais j’avais envie de partager mes premiers essais de teinture, malgré tout, sur ce blog.

C’est Ama qui m’a gentiment poussé dans la marmite aux couleurs, en m’offrant moult fibres douces, soyeuses ou à bouclettes et des teintures pour faire joujou.

Je me suis lancée et j’ai adoré.

Premières teintures, à pas feutrer. Ou, à ne pas feutrer (tout de suite), ça marche aussi :o).

Pendant le processus de coloration, j’avais peur de feutrer la laine en la manipulant. Ce qui a été un peu le cas « en surface », mais rien de bien méchant.

Je trouvais les rubans colorés du commerce déjà très beaux. J’hésitais donc à sauter le pas, et puis là, je me suis rendue compte combien c’était génialissime de travailler avec ses propres couleurs.

J’ai commencé à feutrer un dégradé de vert et de bleu… C’est magique. Le terme de « laine féérique » pour désigner la laine à feutrer prenait alors un nouveau sens pour moi. Hélas, mes photos étant super moisies, l’effet n’est pas rendu ici. A vrai dire, je ne suis pas sûre de réussir, même avec mon appareil habituel. Une question de matière et de lumière… Et de magie, vous dis-je !

Une fleur étrange

Aquarelle, crayons de couleur et retouches numériques.

Encore une nouvelle image pour les citations compilées par Reiki Dojo… Cette fleur est un peu étrange mais je me suis bien amusée à la peindre. A vrai dire, peu importe la forme, c’est un prétexte, j’ai surtout envie de jouer avec les couleurs ces temps-ci.

Mojo bag dédié à l’esprit du Sureau

« Mojo bag » en laine feutrée. Mérinos, soie, péridots, cristal de roche, perle de sureau et lacet de cuir.

Un « mojo bag » dédié à l’esprit du Sureau. Le sureau est un arbre que j’affectionne tout particulièrement. J’en ai plusieurs dans le jardin. Son esprit m’accompagne depuis un certain nombre d’années et plus fortement encore depuis ces derniers mois. C’est un peu ma muse à moi. Je lui dois des guérisons, j’avais envie de le remercier à ma façon, en créant un objet : ce petit sac magique. Sa réalisation a été, en quelques sortes, un rituel d’action de grâce et d’offrandes. J’ai fabriqué une perle avec le bois de notre plus grand sureau et j’y ai inclus un cristal de roche. J’ai brodé des perles de péridot et un symbole à l’intérieur du rabat. J’ai passé un moment magique et merveilleux. J’espère que mon petit mojo bag vous plaira. Moi je l’adore, à vrai dire, davantage pour des questions personnelles qu’esthétiques, même si je le trouve joli.

 

Pleine lune feutrée

Kundry m’a encouragé à la technique du feutrage et m’a appris les bases. Je lui en suis infiniment reconnaissante. Depuis que j’ai travaillé avec toutes ces laines colorées, j’en fais des rêves presque chaque nuit. Les couleurs, la texture et les possibilités infinies de cette technique ont un impact incroyable sur ma créativité. J’ai des dizaines d’idées de création chaque jour, difficile pour l’instant de suivre la cadence même si je fais de grosses journées de feutrage et aussitôt un projet terminé, j’en commence un nouveau aussitôt. J’adore être aussi active. Je crois que c’est définitivement la beauté des couleurs qui me stimule, et puis aussi ce contact avec la matière, sa douceur, cette sensualité, qui me manquait dans l’aquarelle. Je vais devoir noter toutes ces idées, pour plus tard et faire des pauses pour terminer mes illustrations en cours.

Voici donc mon premier essai.

Bon… Les photos ne rendent pas vraiment toute la lumière et la brillance de cette pleine lune et surtout de son ciel étoilé. Idem pour les couleurs, qui se situent à mi-chemin entre les photos prises en intérieur et celles prises en extérieur.

Petit sac en forme de feuille

Voici mon deuxième projet pour apprendre le feutrage : un petit sac en forme de feuille. J’y ai brodé quelques perles d’olivine et de rocailles pour figurer des gouttelettes de rosée. J’ai encore beaucoup à apprendre pour maitriser la technique. J’aimerai me mettre une bonne fois pour toute à la broderie, je suis totalement nulle dans ce domaine. Je ne suis pas super satisfaite du rendu mais peu importe, je m’amuse comme une petite folle. Impossible pour moi de lâcher l’aiguille depuis que j’ai reçu ma commande de laine colorée… J’ai mis trois jours pour fabriquer ce petit sac. Je l’ai à peine terminé que j’ai déjà enchainé sur un nouveau projet. Je posterai bientôt mon premier ouvrage, dès que j’aurai terminé les broderies.

Je vais tout de même ranger ma laine et mes aiguilles pour aujourd’hui, histoire de terminer quelques illustrations à l’aquarelle !