Qui ne fleurit, ne graine

« Qui ne fleurit, ne graine ». Aquarelle, encres aquarelle & crayons de couleur. Environ 13 x 17 cm.

Une nouvelle illustration sur le thème des « lunes rouges ». Là encore, je me suis fait plaisir. C’est un sujet difficile à traiter puisque tabou. La grenade et ses graines sont un symbole de vie et de multiplication. La grenade est associée à l’amour depuis des millénaires (Babylone, Grèce Antique…) et aux fruits de l’amour. Mais aussi à la mort, après la fleur s’envient le fruit puis la graine. Une graine qui doit mourir, pénétrer la terre, pour faire naitre un nouvel arbre. La vie dans la mort / la mort dans la vie. Une chose est sûre : pas de vie sans mort. C’est naturellement que je l’ai intégrée dans cette aquarelle pour représenter le sang des « fleurs ». Un cycle éternel de vie, de mort et de renaissance. Un thème idéal en ce début d’automne.

Une fois encore, mon scanner ne rend pas les véritables couleurs et leurs subtilités. Lorsque le soleil reparaitra, j’essaierai de prendre quelques photos.

J’ai ajouté « Qui ne fleurit, ne graine » à la galerie dédiée aux « Lunes Rouges ».

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

5 réflexions au sujet de « Qui ne fleurit, ne graine »

  1. Magnifique et touchant. Merveilleusement vibrant et fort sur un sujet qui oui, n’est pas simple à traiter. J’aime particulièrement l’attitude volontaire de la pose…
    Il y avait longtemps que je n’étais pas passée faire un tour parmi les nouvelles toiles… j’y vais de ce clic!

  2. Généralement les gens réagissent positivement ou bien se taisent. Il m’arrive parfois d’avoir des commentaires plein mépris, mais c’est plutôt rare. Étrangement, ce sont des femmes. Les hommes ont plutôt tendance à faire des remarques graveleuses, mais on y sent comme un malaise, une gêne, qu’ils voudraient oublier ou faire oublier par un humour, un peu trop lourd.

    Merci pour ton commentaire bienveillant, ça fait plaisir :)

  3. Je passe de temps en temps par ici, mais là, j’ai quand même envie d’y poster un petit commentaire: j’aime beaucoup! ;)
    C’est beau, c’est simple, c’est léger… ça fait du bien!

  4. Tabou oui et non si nous contemplons et accueillons cela avec le cœur.
    A part cela, je suis toujours aussi fasciné par les rendus de l’aquarelle, technique qui me dépasse et me trouble. Je n’ai pour ma part jamais su trouver une joie profonde à « aquareller » étant dans une frustration profonde à ne pas maîtriser de manière fluide :D cette technique. Ma relation à l’eau doit y être pour beaucoup. En tout cas, bravo. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *