L’arc-en-ciel dans les mandalas

« Seins primordiaux ». Encres aquarelle et néocolor II.

Cela fait quelques mois que je pensais partager ce texte. Il est extrait du livre de Suzanne F. Fincher, La voie du mandala, aux éditions Dangles. Voilà qui est fait. Bonne lecture !

L’arc-en-ciel est un éblouissant déploiement naturel de couleurs. Il chatoie dans un ciel chargé de nuages noirs après l’orage. La silencieuse beauté de l’arc-en-ciel, après l’épisode dramatique de l’orage, des éclairs et de la pluie, est un spectacle stimulant. Il signale le retour du soleil.

L’arc-en-ciel est un symbole du lien spécial qui unit les dieux et les hommes depuis la nuit des temps. Dans l’histoire biblique de Noé et de l’Arche, l’arc-en-ciel fut accordé comme un gage de la promesse divine de ne plus jamais envoyer les eaux du Déluge pour détruire l’humanité. Les Grecs appelaient la déesse de l’arc-en-ciel Iris. Elle était la messagère des dieux et assurait la liaison entre les dieux et les mortels.

Dans l’opéra mythique de Wagner, l’Or du Rhin, l’arc-en-ciel sert de pont entre la Terre et le Walhalla, la forteresse céleste des dieux germaniques.

L’arc-en-ciel comporte sept couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, lesquelles sont parfois remplacées par des objets ou qualités mystiques. Les sept planètes de l’antique astronomie, les dieux qui leur sont associés et les sept jours de la semaine consacrés à ces dieux, ont tous reçu une couleur. Lorsqu’on examine attentivement les cheveux, la peau et autre matière organique dans la lumière du soleil, l’on peut y voir refléter les couleurs de l’arc-en-ciel. Certains Anciens en ont déduit qu’il était à la base de toutes choses.

Les contes disent qu’à l’extrémité de l’arc-en-ciel se trouve un trésor. Mais comme l’expérience nous l’enseigne, on ne peut y parvenir par des moyens ordinaires. La quête de l’or de l’arc-en-ciel est assimilable à la quête du Graal ou à la recherche de la pierre philosophale par les alchimistes. Comme le Graal et les trésors des alchimistes, il est le symbole de qui a une très grande valeur, mais qui ne peut être découvert par des moyens habituels.

Du fait sans doute de son association avec la pluie vivifiante, l’arc-en-ciel est un symbole de fertilité. Sa forme d' »arc » évoque la matrice cosmique (Kellogg). Partant, il représente l’union sacrée des principes masculin et féminin, les parents archétypaux. Nous trouvons ce symbolisme dans le mythe de la création que se transmettent les aborigènes australiens, pour qui le Serpent-Arc-en-Ciel créa le monde et engendra tous les hommes (Walker). Les tribus indiennes du Sud-Ouest américain considèrent le dieu de l’arc-en-ciel comme un gardien bienveillant et un dispensateur de bonne médecine.

Jung a découvert que les alchimistes considéraient les couleurs de l’arc-en-ciel comme un symbole du paon. (L’or que recherchaient les alchimistes était censé venir des œufs du paon.) Ces dernières marquaient un passage important dans l’œuvre alchimique, puisqu’elles présageaient l’apparition de l’or. D’après Jung, le langage des alchimistes est métaphorique et décrit la transformation qu’il faut subir pour devenir son véritable soi. Il suggère que l’apparition des couleurs de l’arc-en-ciel dans les mandalas a un rapport avec l’intégrité, le but même du processus d’individuation.

Joan Kellogg parle de mandalas aux couleurs éblouissantes (comportant les sept couleurs de l’arc-en-ciel) qui révèlent une expérience qu’elle qualifie d’arc-en-ciel et qui, selon elle, correspond à une renaissance de la personne à la suite d’une profonde réorganisation de sa psyché. Les mandalas de l’expérience « arc-en-ciel », dit-elle, sont caractérisés par « l’utilisation de nombreuses couleurs dans une structure fragmentée, éclatée », et l’expérience peut être « considérée comme le premier stade d’un processus consistant à réaliser une nouvelle intégration, où l’ancien soi doit nécessairement être désintégré ». Joan Kellogg pense que ce type de mandalas indique des conflits œdipiens et suggère les moyens à employer pour les résoudre. Quand vous produisez un tel mandala, peut-être exprimez-vous un besoin de plus de soutien affectif de la part de vos amis et proches, en sorte de pouvoir garder les pieds sur terre.

Les arcs-en-ciel, dans vos mandalas, expriment peut-être votre joie de sortir enfin d’une sombre période. Peut-être aussi certaines blessures de votre enfant intérieur peut être la manière dont s’y prend votre psyché pour libérer les puissantes énergies de guérison.

Publié par

Libellune

La nature et l'art nourrissent mon corps, mon cœur et mon âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *